De Berat à Gjirokaster

Dimanche 4 février, il pleut encore beaucoup, il a plu toute la nuit, la rivière a quadruplé (non on n’est pas marseillais) de volume, il y a des maisons inondées et nous découvrirons plus tard que des coulées de bout ont bloqué la route en direction de Gjirokaster, une route effondré et un bâtiment évacué pour cause de coulée de bout à l’intérieur. Du coup grande motivation pour partir (ou pas) mais finalement nous attendons une petite heure (le temps de digérer le méga petit dèj que nous avons eu ce matin) et la pluie diminue. Nous enfilons notre tenue fétiche: le total look waterproof, équipons Enselle aidés par notre hôte et partons alors que le soleil fait son apparition. Quelques minutes plus tard nous enlevons notre tenue waterproof,, pas une goutte ne tombe du ciel mais nous avons les pieds trempés par les « petites » flaques d’eau. La route bien que trempée est jolie, le ciel s’y reflète. Nous traversons les « champs de pétrole accompagnés d’une douce odeur. Fiers nous arrivons à Fier (ok elle est facile) où un immeuble vient d’être démoli (à l’explosif ?), les projections ont détruit les vitrines alentours, pompiers et policiers s’affairent pendant que les badauds observent. On découvre une ville plutôt chicos qui a l’air d’être plus riche (pétrole ?).

Lundi 5 février, grand ciel bleu azur, route toute neuve bien roulante qui remonte une vallée avec bande de sécurité rien que pour nous, beaux paysages, pouces levés, sourires, course avec un cheval, tombage de veste (on se met pas en t shirt faut pas pousser)… Excellente journée! On en a tellement kiffé qu’on a fait presque 90km et 600m de dénivelé tranquilou pépouse. A chaque pause dans les villages Charlène se fait des copines, Damien doit jouer du klaxon pour la faire décoller et avoir droit à un coup d’eau (20 min pour acheter une bouteille d’eau ça fait long).

Mardi, le soleil est toujours de la partie mais le vent s’invite (et tant qu’à faire de face). Nous allons chercher le petit déj en ville et Chacha … se refait des copines mais cette fois elle a faim aussi donc elle papote un peu moins. Nous continuons à remonter la vallée, passons les sources d’eau de Tepelene qui sont devenu torrents d’un jour et où les ouvriers s’affairent à nettoyer et sécuriser la route (cf coulée de bout). Malgré le vent nous arrivons de bonne heure à Gjirokaster mais c’est sans compter sur les 1000m de dénivelé à gravir pour trouver la GH (toujours pas marseillais). Il a fallu pousser Enselle car les Ottomans n’avaient pas pensé à nous quand ils ont construit la ville ! Merci ! Après une bonne suée, nous trouvons notre bonheur chez la famille Bake. Un bon repas et nous partons visiter la ville classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO et on comprend pourquoi: château, toits en pierre, maisons ottomanes…

Mercredi, journée tranquille, grasse mat jusqu’à 8h, il pleut (ça nous avait manqué), petite balade en ville, courses, marché où on se fait encore une copine qui nous offre une délicieuse orange sanguine puis ascension jusqu’à notre GH et trainage devant … Top Chef (craquage) pendant que l’orage gronde sur Gjirokaster.

Jeudi, c’est LE grand jour ! Retour en bus à la capitale! Cela nous prend 3h30 contre 4 jours en tandem …A 13h nous sommes à la GH mais sans nouvelle de l’ambassade … Suspens… On envoie un mail pour savoir ce qu’il en est et … pas de réponse à 13h30… toujours pas de réponse à 13h50… du coup on va acheter des gâteaux pour passer le temps et là, à 14h30 fin du suspens … LE passeport attend Damien à l’ambassade ! Pour faire durer le plaisir on attend 15h30 pour aller le chercher et à 16h Damien est désormais libre de circuler!

P1040801-compressor

Vendredi, retour à Gjirokaster où nous retrouvons Enselle, Bob, Fish et nos bagages après un trajet en bus high tech étoiles au plafond, lumière rouge et DJ (versus à l’aller vieux bus classique et musique traditionnelle). Nous pouvons écrire le dernier article d’Albanie car demain il pleut donc nous filons en Grèce.

2 réflexions sur “De Berat à Gjirokaster

  1. Véronique Dupré 10 février 2018 / 7 h 50 min

    Toujours de superbes photos 🙂 et des récits qui me ravissent 🙂 merciiiii et bonne route vers la Grèce
    Je vous embrasse de tout mon coeur

    J'aime

  2. dupont 10 février 2018 / 14 h 55 min

    Depuis trois mois + que vous êtes partis , je suis votre parcours je vois que vous avez la pleine forme avec tous les km qui sont déjà dans les mollets . Je profite aussi des photos des pays et des régions traversés. Peut être la météo sera plus clémente en Grèce .bonne continuation .
    bises Mireille

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s